1. Accueil
  2. /
  3. Zoom
  4. /
  5. Un métavers made in…

Metaverse - Principauté de Monaco

Un métavers made in Monaco

Fondatrice de DWorld, Manila Di Giovani a conçu le jumeau de Monaco dans le métavers. L’entrepreneuse vient de recevoir le Prix Monte-Carlo Femme de l’année 2023.

A 11 ans, Manila Di Giovanni rêvait déjà de métavers. « J’adorais l’immersion dans le monde virtuel de l’animé Sword Art Online ; c’est à ce moment qu’est née ma passion pour la réalité virtuelle », s’enthousiasme la fondatrice et PDG de DWorld, une start-up qui a créé le jumeau virtuel de Monaco dans le métavers, du Rocher à Mareterra, en passant par Monte-Carlo et son Carré d’or. Son objectif : « Créer la première économie virtuelle d’un Etat entier dans le monde, mais aussi une version plus verte, intelligente et futuriste de la Principauté de Monaco ». DWorld propose à tous les acteurs publics et privés monégasques de participer à cette aventure Tech. Leur intérêt ? « Ce monde virtuel représente un instrument de planification extraordinaire pour les pouvoirs publics, un véritable bac à sable permettant les projections les plus innovantes. Quant aux marques, elles peuvent gagner en visibilité, développer leur e-commerce et développer un véritable avantage concurrentiel. » DWorld modélise les établissements virtuels (4000 euros minimum pour une boutique jusqu’à 35.000 euros pour un hôtel). C’est le moment d’investir : « Le Fonds bleu finance jusqu’à 70% du projet », rappelle l’Italienne, qui a choisi, pour le moment, de ne pas faire payer de loyer pour l’espace virtuel ou de commission sur les ventes opérées par les marques. Séduites, certaines sociétés monégasques se sont prises au jeu et ont plongé dans ce nouveau monde virtuel. On retrouve ainsi le chef étoilé Antonio Salvatore, La Table d’Antonio et Rampoldi, ou encore le festival Upaint qui réunit des street artists internationaux. L’extension en mer Mareterra abrite les supercars électriques à plus de 2 000 chevaux d’Estrema Automobili. « Pour la commercialisation, nous pouvons intégrer les plugs-in du site internet des marques pour payer par carte de crédit », précise Manila Di Giovanni.

Trois prix en un temps record
Pour ce projet réalisé après ses études à l’International University of Monaco, cette jeune jeune techno-entrepreneuse de 22 ans a déjà remporté 3 prix en deux ans, dont le prix Monte-Carlo Femme de l’Année 2023, remis en présence du couple princier.
Et le Métavers de Monaco n’est peut-être que le premier d’une longue série. Manila Di Giovanni négocie actuellement avec le ministère de l’Economie de Malte pour créer un La Valette Virtuel. Elle avait rencontré les autorités maltaises en participant à l’un des événements Gaming et Blockchain les plus exclusifs, à savoir le SIGMA et l’AIBC. DWorld a créé une filiale à Malte. « Cela va très vite » se réjouit Manila Di Giovanni, qui souhaite créer les premières villes à avoir un jumeau virtuel d’elles-mêmes dans le Métavers afin d’obtenir un Métavers interopérable de pays et de villes à l’échelle mondiale. Et pour la touche verte, intégrer rapidement la blockchain Algorand, qui promet une empreinte carbone négative…
La jeune femme a entamé sa deuxième levée de fonds d’un mil-lion d’euros. Elle espère se verser bientôt son premier salaire… Lors du Prix de la Femme1, organisé par la journaliste Cinzia Colman, Manila Di Giovanni a pu rencontrer des pointures de la tech comme Leanne Robers, cofondatrice de She Loves Tech, le plus grand concours de création d’entreprise pour les jeunes entreprises technologiques dirigées par des femmes. She Loves Tech est aujourd’hui présente dans 72 pays et a accueilli plus de 13 000 jeunes entreprises. Les entreprises qui ont participé à ses programmes ont levé plus de 300 millions de dollars américains pour des entreprises qui changent le monde dans les domaines de la santé, de la finance, du climat et bien d’autres encore…

  1. Le Prix Monte-Carlo Femme de l’Année, sponsorisé par Walgreens Boots Alliance, est un prix international ayant pour but de reconnaitre et distinguer des femmes, originaires du monde entier, qui, dans leur action personnelle ou professionnelle, ont mené́ à bien des réalisations extraordinaires sans que cela soit nécessairement connu. Il a récompensé cette année Manila Di Giovanni (Monaco), Leanne Robers (Singapour) et Zimi Sawacha (Italie).

Milena RADOMAN

AUTRES ARTICLES

Une extension majeure par Virbac sur le site précédemment occupé par Primagaz jusqu’en 2021 dans la ZI de Carros a été annoncé dans les pages de Nice-Matin. Le groupe …