1. Accueil
  2. /
  3. Zoom
  4. /
  5. MONACO ENERGY BOAT CHALLENGE…

Monaco Energy Boat Challenge

MONACO ENERGY BOAT CHALLENGE : Un laboratoire de R&D en pleine mer

Depuis 2014, le Monaco Energy Boat Challenge a l’ambition d’apporter des solutions innovantes pour la plaisance, dans le secteur de la propulsion et des énergies alternatives.

L’événement rassemble l’industrie du yachting et la nouvelle génération d’ingénieurs, issus du monde entier. Universitaires, startups et industriels se réunissent pour « challenger » les modes de propulsion alternatifs aux carburants fossiles. Entre épreuves nautiques, tech talks et conférences… Un clin d’œil à l’histoire : Monaco accueillait il y a plus de 100 ans les industriels pour présenter leurs dernières innovations dans le domaine du moteur à explosion lors du Meeting annuel de canots automobiles.

« C’est devenu commercialisable ! »
En juillet, près de 50 bateaux et 25 nations étaient engagés à la 10e édition du Monaco Energy Boat Challenge, qui organisait son premier YCM E-Boat Rallye. Cette course inédite (aller-retour Monaco-Vintimille, 16 milles nautiques) a rassemblé les bateaux électriques disponibles sur le marché. Ce qui montre l’évolution des mentalités. « Au début, c’était un peu anecdotique, les bateaux n’étaient pas vraiment professionnels, c’était le commencement avec ces pionniers qui essayaient de faire quelque chose avec

des énergies alternatives. Et maintenant, c’est devenu commercialisable ! Les bateaux arrivent sur le marché », commentait l’an passé l’explorateur Bertrand Piccard, fondateur de Solar Impulse Fondation, parrain de l’événement.
Hynova, le premier tender à hydrogène, s’est ainsi fait remarquer à Monaco dès 2020. Ce bateau innovant de 40 pieds (soit 12,65 m) est équipé d’une pile à combustible standard de 80 kW destinée à faire atteindre une vitesse proche des performances des moteurs thermiques, soit 26 nœuds (47 km/h) à plein régime. Ce premier bateau de plaisance équipé du Rex H2 d’EODev à une propulsion électro-hydrogène peut désormais être produit en série.
Autre innovation marquante : le moteur électrique de la start-up FinX, inspiré de la nageoire d’un dauphin. Une technologie de pro-pulsion nautique qui permet jusqu’à 30% d’économie d’énergie par rapport à une hélice à même vitesse. La start-up, qui a également conçu un petit moteur qui reproduit le mouvement ventouse de la méduse, est passée du prototype à l’industrialisation et compte produire 800 unités en 2023.

AUTRES ARTICLES

Depuis la mise en place de la signature électronique en Principauté, le Monaco Economic Board a déployé la dématérialisation de son service de formalités internationales. « Le Monaco Economic Board, …