1. Accueil
  2. /
  3. Portrait
  4. /
  5. Berit Legrand : La passion…

Berit LEGRAND - Association The Animal Fund

Berit Legrand : La passion au service de l’environnement marin

Présidente et fondatrice de l’association TAF – The Animal Fund, Berit Legrand est une femme déterminée. Très concernée par les problématiques environnementales et plus particulièrement par celles concernant les fonds marins, cette mère de deux enfants ne cesse de multiplier les actions. Son objectif ? Que tout le monde prenne conscience de l’urgence de la situation et que tous fassent leur part pour aider !

Née au Danemark, Berit a grandi entourée par la beauté sauvage de la mer du Nord, qui a suscité en elle une passion indéfectible pour le monde marin. Très tôt, elle développe un intérêt marqué pour les animaux et la nature. « J’ai toujours eu cette passion pour la mer et les créatures qui y vivent. Je suppose que cela est venu du fait de grandir près de la mer et d’y passer beaucoup de temps », confie-t-elle. Guidée par son amour pour la nature et les animaux depuis sa plus tendre enfance, Berit Legrand a créé en 2015 TAF – The Animal Fund, une organisation à but non lucratif qui a pour objectif de lutter contre la détérioration de la vie marine et la destruction de notre environnement en général. « Mon objectif principal est de sensibiliser de manière honnête et respectueuse le public à l’urgence de travailler ensemble pour retrouver un avenir durable et sain », explique-t-elle. Avant de se consacrer pleinement à la cause environnementale, Berit a suivi un parcours professionnel à la fois riche et diversifié. Après des études de finance et de commerce, elle travaille dans le secteur financier et dans l’industrie du coaching et du fitness. C’est sur les conseils de son père que la jeune femme débute sa carrière dans la banque privée, en tant qu’assistante manager. « Après l’école, je suis partie aux États-Unis, à 19 ans pour travailler. Mon père souhaitait que je rentre au Danemark, alors je l’ai écouté » sourit-elle. Pendant plus de 25 ans, elle travaille au Danemark, au Luxembourg, en Norvège, aux Bermudes et à Monaco sans jamais relâcher ses efforts. Cependant, malgré la réussite professionnelle, une aspiration profonde persiste en elle, celle de contribuer à une cause plus grande que sa propre réussite. « L’éducation reçue de mon père a également joué un rôle déterminant dans ma vie et ma personnalité. Il a gravi les échelons un par un pour devenir directeur de la banque internationale pour laquelle il travaillait. Cette image d’ascension basée sur le travail acharné et la persévé-rance est restée gravée en moi. » C’est cette forte détermination et cet esprit indomptable qu’elle a ensuite appliqué à son engagement pour l’environnement.

Une passion pour les fonds marins qui refait surface
Malgré les nombreux postes à responsabilités que Berit a occupés avec mérite tout au long de sa carrière, il lui manquait quelque chose d’important. De vital presque. Ayant grandi dans un petit village côtier du Danemark, elle a développé un lien profond avec l’océan dès son plus jeune âge. « Je me souviens de mes premières expériences de natation comme si c’était hier. Je savais presque nager avant même de savoir marcher », dit-elle en souriant. Cette proximité avec l’océan a renforcé son attachement à cet écosystème fragile et elle a toujours été déterminée à contribuer à sa préservation. En 2015, après avoir posé ses valises à Monaco, Berit Legrand décide de sauter le pas. Elle met un terme à sa carrière dans la finance et du monde du coaching pour se concentrer entièrement à la protection de l’environnement et du monde marin. « Si l’on veut sauver notre planète et protéger l’humanité, il faut commencer par préserver les océans et ceux qui sont à la base de la chaîne alimentaire. Ce sont les grands mammifères marins, particulièrement les baleines, qui sont de plus en plus menacés. C’est pour cette raison que j’ai choisi de concentrer principalement mon action sur ces espèces en créant TAF-The Animal Fund ». Depuis, Berit et son équipe de TAF se sont investis sans relâche et ont multiplié les actions et initiatives pour protéger les océans et la vie marine. Très active, l’association a déjà ouvert 4 nouveaux bureaux à l’étranger et accueilli de nouveaux administrateurs. Ils ont également établi de nouveaux partenariats, notamment avec des universités à Londres et en Allemagne, et ont collaboré avec Invisible à Hong Kong pour un numéro spécial d’#EcoWithAttitude. TAF a également visité plusieurs endroits tels que le Club Hemingway en République dominicaine, où ils se sont engagés à promouvoir des alternatives aux bouteilles en plastique, ainsi qu’à Silver Bank, où ils ont pu observer de près les baleines à bosse et approfondir leur compréhension de leur comportement. La passion de Berit Legrand pour la protection de l’environnement ne se limite pas à des actions de sensibilisation et d’éducation. Elle s’implique personnellement bénévolement en tant que guide touristique et monitrice lors d’excursions d’observation des baleines, partageant ainsi ses connaissances sur l’importance des baleines dans nos écosystèmes et la conservation marine. La Prési-dente de l’association incarne la détermination et l’énergie nécessaires pour mener un combat aussi crucial que celui de la préservation de l’environnement marin.

Ne pas s’arrêter en si bon chemin
Si Berit Legrand a acquis au fil des années les connaissances et les compétences nécessaires pour trouver des solutions créatives et faire face aux problèmes environnementaux, elle n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Bien au contraire. « C’est le combat d’une vie. Il ne faut jamais relâcher ses efforts. L’enjeu est bien trop important pour abandonner. » À 61 ans, la fondatrice de l’association pense aussi à l’après. « J’espère que TAF – The Animal Fund perdurera dans le temps. Je m’investis corps et âme pour que l’association puisse multiplier les actions. Nous avons déjà réalisé de nombreux projets, mais ce n’est pas assez. Nous pourrions faire beaucoup plus si nous avions plus d’aide. Nous sommes une petite structure, alors nous sommes en recherche constante d’aide, notamment financière. Ce n’est pas toujours facile, mais je n’abandonnerai pas. Les gens prennent de plus en plus conscience des problèmes environnementaux et de l’urgence de la situation. Nous nous devons de travailler dans le même sens pour obtenir des résultats notables. L’aide de toutes et tous est primordiale » martèle Berit Legrand. Déterminée, comme depuis ses débuts, Berit Legrand s’appuie sur les valeurs inculquées par les arts martiaux qu’elle a pratiqués depuis son enfance. Ce sont ces mêmes valeurs qui sont aujourd’hui les moteurs de son combat pour la conservation ultime de l’océan et de sa vie marine. Et même si le chemin à parcourir est encore long, Berit Legrand est prête à relever tous les défis qui se présenteront à elle. Pour elle, « il n’y a pas de compromis quand il s’agit de protéger l’environnement et la vie marine. » Berit Legrand est une femme qui prouve que la passion, couplée à une action continue, peut vraiment faire une différence dans le monde. Son histoire est celle d’un engagement inébranlable envers une cause qui nous concerne tous : la préservation de notre précieux environnement.

Par Kévin RACLE

AUTRES ARTICLES

Une extension majeure par Virbac sur le site précédemment occupé par Primagaz jusqu’en 2021 dans la ZI de Carros a été annoncé dans les pages de Nice-Matin. Le groupe …