1. Accueil
  2. /
  3. Économie
  4. /
  5. MEB – « Il…

MEB – « Il faut lâcher prise ! »

Fondatrice de MBS, Emmanuelle Bouvet est l’une des femmes chefs d’entreprise de Monaco. Portrait.

« Raconter 15 ans de carrière en 20 minutes, c’est comme résumer Guerre et Paix de Tolstoï derrière une boite de céréales ! » Lors du Mebinaire du MEB consacré aux femmes chefs d’entreprise (voir encadré), Emmanuelle Bouvet a immédiatement planté le décor. Le parcours d’un patron se nourrit de prises de risques, de décisions ardues et d’embuches. Et ces embuches peuvent vite traduire un relent machiste dès qu’on porte une jupe, rappelle la fondatrice de MBS. Un banquier frileux avait ainsi rechigné à lui prêter des fonds lorsqu’elle a souhaité investir à 30 ans, et ce en raison de l’horloge biologique…

« Je voulais asseoir ma légitimité »

Emmanuelle Bouvet est spécialisée dans les solutions monétiques, système d’encaissement et périphériques inhérents à l’encaissement et à la dématérialisation du paiement. « Un univers extrêmement masculin. » Pas de quoi effrayer cette jeune entrepreneuse qui, enfant, aidait son père à souder des cartes mères sur la table de la cuisine. Après des études de droit, pour devenir avocate internationale, Emmanuelle Bouvet souhaite finalement se mettre à son compte. Ne pas dépendre des décisions d’un supérieur hiérarchique. « J’ai laissé mon envie d’entreprendre exulter. » Elle crée sa première société à 25 ans. Bûche d’arrache-pied. « Pendant quelques années, j’assurais le service commercial le matin, technique l’après-midi, comptable le soir et la partie administrative la nuit… Je voulais asseoir ma légitimité. »

Après un an de congé sabbatique suite à sa maternité, les clients lui demandent de revenir dans le métier. C’est alors qu’elle fonde MPS. Au quotidien, elle mesure complètement « le patriarcat » ambiant et « le besoin des femmes de se travestir ». Son conseil ? « Il faut lâcher prise : arrêter ce cerveau qui ne s’arrête jamais, cette charge mentale. Toute femme peut réussir dès lors qu’elle a la détermination, l’envie et le sens du travail bien fait. »

Transparence, mesures correctives, quotas, égalité de salaires… Le Mebinaire organisé par le MEB le 8 mars avec l’Association des Femmes chefs d’entreprises et le Comité pour la promotion et la protection des droits des femmes a permis de recueillir les témoignages de 4 autres dirigeantes : Johanna Houdrouge, vice-présidente chez Mercure International et présidente de l’AFCEM, Anne-Marie Noir, PDG des Laboratoires ASEPTA, Victoria Stevenson, DG du Columbus Hotel Monte-Carlo, et Claire Gaven, Directrice Pôle Vie et Développement Commercial chez Suisscourtage.

 

AUTRES ARTICLES

Une extension majeure par Virbac sur le site précédemment occupé par Primagaz jusqu’en 2021 dans la ZI de Carros a été annoncé dans les pages de Nice-Matin. Le groupe …