1. Accueil
  2. /
  3. Zoom
  4. /
  5. Le Numérique en 2022

Imsee Principaute de Monaco - Monaco Economie

Le Numérique en 2022

Note méthodologique :
L’économie monégasque est découpée par l’IMSEE en 12 Grands Secteurs d’Activité (GSA). Au niveau statistique, il n’y a pas de consensus quant à la définition exacte du numérique. Ainsi, l’IMSEE a choisi de se référer au périmètre établi par l’Insee, et a retenu les quatre groupes d’activité suivants, disséminés au sein de plusieurs GSA :

· Les TIC : technologies de l’information et de la communication, qui incluent la production des technologies, leur vente, et les services associés (édition de logiciels, télécoms, programmation, conseil informatique, etc.) ;
· La Publicité et Communication, avec les activités de design et photographiques ;
· Les Contenus et supports, c’est-à-dire les productions cinéma, vidéo et télévision, ainsi que la programmation et diffusion de contenu ;
· Les Autres technologies numériques telles que la fabrication d’instruments scientifiques, de câbles, etc.
Il n’inclut pas le commerce de détail et de réparation ni les entre-prises qui utilisent le numérique, comme pour les sites de vente en ligne par exemple.

PRÈS DE 1 000 ÉTABLISSEMENTS EN ACTIVITÉ DANS LE SECTEUR DU NUMÉRIQUE EN 2022
En 2022, 115 créations et 59 radiations définitives amènent le total d’établissements actifs du secteur du numérique en Principauté à 984. En hausse de 6,0 % par rapport à 2021 (+56 entités), il est également supérieur à la période d’avant-crise (149 structures supplémentaires en comparaison avec 2019, soit +17,8 %). Aussi, en 10 ans, le nombre d’établissements du numérique à Monaco a significativement progressé à hauteur de +68,8 %. La part d’établissements du numérique dans le total d’entités actives en 2022 est de 8,8 %. Elle augmente de 0,2 point par rapport à l’année passée, et est en constante progression depuis 2017. La Publicité-Communication représente près d’une structure sur deux (48,4 %) du numérique. Elle est suivie des Technologies de l’information et de la communication (TIC) qui comptent 39,8 % des entités. Ces deux groupes enregistrent le plus de créations et de radiations définitives, et leurs soldes créations-radiations sont pour les deux largement positifs (respectivement +21 et +32). Plus d’un établissement sur 10 est compris dans le groupe Contenus et supports, qui dénombre cette année 3 entités supplémentaires.

LE CHIFFRE D’AFFAIRES DU NUMÉRIQUE S’APPROCHE DU MILLIARD D’EUROS
Le chiffre d’affaires du numérique à Monaco s’élève à 919,9 M€ en 2022, en hausse de 5,7 % par rapport à 2021. Les TIC portent à nouveau le total du chiffre d’affaires avec un poids de 61,8 %, et la croissance la plus marquée (+37,0 M€, soit +7,0 %). Près d’un quart (24,7 %) du chiffre d’affaires du numérique est réalisé par le groupe Contenus et supports qui croît de 12,5 M€ (+5,8 %) cette année. La Publicité-Communication, qui affichait la plus forte croissance relative l’année dernière, stagne désormais à +0,4 %. Enfin, les Autres technologies numériques, plus petit groupe avec un poids de 0,2 %, sont le seul secteur en baisse (-13,0 %), et se retrouvent désormais à un niveau inférieur à 2019.
Malgré la progression du chiffre d’affaires du numérique, sa croissance ne dépasse pas cette année celle de l’économie monégasque (+15,0 %). Par conséquent, le poids du numérique dans le chiffre d’affaires global, hors Activités financières et d’assurance, se réduit de 0,4 point et passe sous la barre des 5 % (4,9 %).

PORTÉ PAR LES TIC, LE NOMBRE DE SALARIÉS DU NUMÉRIQUE EST EN HAUSSE
À fin 2022, le numérique emploie 107 personnes de plus qu’en 2021 (+5,9 %), portant le total à 1 922 salariés. L’emploi salarié dans le nu-mérique apparaît plus dynamique qu’au global (+4,4 %), ce qui entraîne une augmentation du poids du numérique dans le nombre de salariés du secteur privé (3,5 % contre 3,4 % en 2021).
Cette progression du nombre de salariés du numérique est principalement portée par les TIC (+72 salariés soit +5,5 %), qui est par ailleurs le seul groupe employant plus de personnes qu’en 2019. La Publicité-Communication progresse de 3,1 % et les Contenus et sup-ports affichent la plus forte croissance relative avec +13,1 %. Seules les Autres technologies numériques sont en baisse en 2022.

Dans l’ensemble du numérique, plus de sept salariés sur dix sont des hommes (1 349 hommes pour 573 femmes soit 70,2 %), soit près de 10 points de plus que pour l’ensemble des salariés du secteur privé. Si aucun n’est majoritairement féminin, la répartition hommes-femmes diverge d’un groupe à l’autre. Ainsi, la Publicité-Communication est paritaire, tandis que moins d’un salarié sur 4 est une femme dans les TIC.

LE SALARIÉ-TYPE DU NUMÉRIQUE EST UN HOMME FRANÇAIS DE 41 ANS RÉSIDANT DANS LES ALPES-MARITIMES
Près de 9 salariés du numérique sur 10 (87,8 %) résident en France, ce qui représente 1 660 personnes en 2022. Cette part est supérieure de 7,5 points à celle de l’ensemble de la population salariée du privé. Parmi eux, plus de 70 % habitent dans les Alpes-Maritimes hors communes limitrophes. Les résidents monégasques représentent plus de 10 % des salariés du numérique, une proportion en hausse par rapport à l’année précédente. La différence entre le secteur du numérique et le total à Monaco est particulièrement marquée au travers des résidents d’Italie qui ne sont que 1,7 % dans le numérique contre 8,7 % au global.

AUTRES ARTICLES

Une extension majeure par Virbac sur le site précédemment occupé par Primagaz jusqu’en 2021 dans la ZI de Carros a été annoncé dans les pages de Nice-Matin. Le groupe …