1. Accueil
  2. /
  3. Zoom
  4. /
  5. La nouvelle bretelle A8,…

La nouvelle bretelle A8, « la fin d’une tourmente » ?

Monaco a financé un tiers de la nouvelle sortie 58 de l’autoroute A8, en service depuis janvier 2024.

Depuis le 10 janvier, les automobilistes circulant sur l’A8 vers l’Italie peuvent débourser 3 euros pour emprunter l’échangeur 58 à hauteur de La Turbie. Baptisée Monaco Est/Roquebrune-Cap-Martin/Beausoleil, cette nouvelle bretelle de l’A8 a pour objectif de désengorger l’accès à Monaco par l’A500 et La Turbie, complètement saturés aux heures de pointe, et d’éviter les fermetures ponctuelles corollaires du tunnel qui mène à la Brasca.

Monaco a payé 2,14 millions d’euros

Cette solution, fruit d’un partenariat entre la France et Monaco, était attendue depuis des décennies tant par les usagers que par les collectivités territoriales. Son inauguration, après trois ans de travaux*, a d’ailleurs réuni de nombreux officiels monégasques et français, tous partenaires financiers d’une solution de mobilité à 6,06 millions d’euros hors taxes. Si le Département des Alpes-Maritimes, la Communauté de la Riviera Française (Carf) et l’entreprise Vinci Autoroutes Réseau Escota, ont participé au financement, à hauteur, respectivement, de 1,23 million, de 200 000 et de 2,48 millions d’euros, Monaco a payé un tiers de cette bretelle (2,14 millions d’euros) …

« On a perdu beaucoup de temps »

Mise en service en 1989, cette sortie, considérée comme dangereuse car trop pentue, avait été fermée en 1994. Le Maire de La Turbie milite depuis pour sa réouverture refusée « pour des raisons qui n’appartenaient qu’à ce que j’appellerais la maladie de notre pays: la technocratie et ces normes qui bloquent souvent les projets d’intérêt général. On a perdu beaucoup de temps. La décentralisation ne fonctionne pas ».« Après 25 ans de refus, c’est la fin d’une tourmente routière dans notre village de La Turbie, qui a une configuration un peu spécifique, puisque tous les commerces sont situés le long de l’axe principal. Traverser la route était un combat entre 7 h 30 et 9 h 30 », estime l’édile turbiasque selon qui « le report de circulation a fonctionné. Les véhicules ne passent désormais plus par le centre du village. »

A Monaco, on attend encore avant de crier victoire. « Il faut encore consolider les usages pour vraiment faire un diagnostic sur les points positifs et négatifs à contrebalancer sur notre territoire, ou le voisin. Il ne faut pas être dans la surréaction et provoquer un autre conflit d’usage. Il faudra répondre de la manière la plus adéquate. Car cette bretelle trouve déjà son public, et elle très bien fréquentée », estime la Ministre de l’Équipement Céline Caron-Dagioni.

Seule ombre au tableau : la sortie de cette nouvelle bretelle est en effet désormais quelque peu encombrée au niveau du Mont des Mules. « Il y a des remontées de file. Les véhicules arrivent par vague et ont des difficultés à s’insérer dans la circulation. Un rond-point doit être aménagé », indique Jean-Jacques Raffaele. Plusieurs pistes sont aujourd’hui à l’étude… nécessitant une modification du Plan local d’urbanisme (PLU) de Beausoleil. Il faudra donc patienter pour la réalisation de ce giratoire.

*Trois murs de soutènement ont été nécessaires ; il y a plus de 50m de dénivelé entre l’A8 et la RD 2564.

Légende photo: L’inauguration de cette bretelle a réuni de nombreux officiels monégasques et français : le Ministre d’État Pierre Dartout, la Présidente du Conseil National, Brigitte Boccone-Pagès, Blaise Rapior, Directeur Général d’Escota et membre du Comité de direction de Vinci Autoroutes, Hugues Moutouh, Préfet des Alpes-Maritimes, Jean-Jacques Raffaele, Maire de la Turbie, Yves Juhel, Maire de Menton, et Charles-Ange Genesy, Président du Département des Alpes-Maritimes.  

Miléna Radoman

AUTRES ARTICLES

Une extension majeure par Virbac sur le site précédemment occupé par Primagaz jusqu’en 2021 dans la ZI de Carros a été annoncé dans les pages de Nice-Matin. Le groupe …