1. Accueil
  2. /
  3. Portrait
  4. /
  5. Stéphan Bruno : un directeur…

Portrait Stéphan Bruno

Stéphan Bruno : un directeur expérimenté et
déterminé à la tête de l’Expansion Économique

Directeur de l’Expansion Économique de Monaco depuis plus d’un an, Stéphan Bruno et ses équipes multiplient les projets, avec en ligne de mire des objectifs cruciaux pour la Principauté. Déterminé à réussir, le Monégasque, fort de son expérience, connaît les axes d’amélioration sur lesquels l’Expansion Économique doit travailler. Une véritable force pour le présent et l’avenir.

C’est dans les bureaux de l’Expansion Économique que Stéphan Bruno a pris le temps de se raconter. Lui, son parcours professionnel, mais aussi ses objectifs et défis. Si rien ne prédestinait le directeur de l’entité économique monégasque à une telle carrière, c’est bien avec détermination, envie et passion qu’il relèvera chaque défi qui se présentera à lui. Rapidement, le jeune homme a souhaité embrasser une carrière d’avocat. Son attrait pour la justice et le droit n’y était évidemment pas pour rien. Pourtant, et au dernier moment, l’homme décide de tout changer. «J’avais une idée très précise de ce que je voulais faire. Mon chemin semblait tracé. Je devais m’inscrire en faculté de droit, mais finalement une fois sur place, j’ai choisi un cursus économique, avec une option finance. » Un choix qui s’avérera rapidement payant. Après avoir obtenu sa maîtrise, le jeune diplômé poursuit son parcours en intégrant un master au CNRS de Sophia Antipolis. S’ensuit un stage au sein de la Société des Bains de Mer, à la direction des achats, puis une embauche quelques mois plus tard en tant que contrôleur de gestion de la société. «C’était un premier poste très enrichissant», explique-t-il. «Je travaillais à la fois pour le secteur hôtelier et le secteur jeux. J’ai beaucoup appris et cela m’a aidé pour la suite de ma carrière. » Stéphan Bruno conseille et accompagne les directeurs d’hôtel dans leur prise de fonctions. Il se plaît à les soutenir dans l’élaboration budgétaire, la gestion des stocks et la gestion des dépenses. L’homme contribue ensuite à la création du contrôle des coûts nourri-ture et boisson de l’ensemble des points de vente de res-tauration. Un virage important et nécessaire pour la Société des Bains de Mer, mais aussi pour l’intéressé qui en apprend plus sur lui, sur ses capacités de gestion des équipes et des projets. «Humainement par-lant, c’était très enrichissant. J’ai aimé manager ces équipes. Depuis, je me suis toujours attelé à faire grandir les collaborateurs avec qui je travaille. C’est important pour moi de les accompagner dans leur carrière, car c’est aussi la meilleure façon de se remettre en question et de grandir ».

Une parenthèse concluante en politique
Stéphan Bruno a toujours été animé par les challenges. C’est un fait. Au sein de la Société des Bains de mer, il a l’opportunité de reprendre ses études et n’hésite pas une seconde. «J’ai pu intégrer un corporate MBA. J’ai eu la chance de pouvoir enrichir mes connaissances, d’obtenir un diplôme en anglais reconnu, avec en prime un séjour aux États-Unis. » Une opportunité qui a toujours fait rêver le Monégasque. Débauché par le groupe Ritz Carlton aux États-Unis, l’homme est néanmoins contraint de refuser cette proposition. «Le jour où j’ai appris mon embauche, ma femme m’a annoncé qu’elle était enceinte» sourit-il. « Évidemment, l’épanouissement de ma famille est plus important que mon choix de carrière. Nous avons donc décidé de rester à Monaco. Je n’ai jamais regretté ce choix. »
Stéphan Bruno poursuit donc son parcours à la SBM et devient, en 2003, responsable de la trésorerie du groupe. Il innove et met notamment en place une nouvelle gestion de la trésorerie. «J’ai pris beaucoup de plaisir à amorcer ces changements mais j’ai aussi ressenti une certaine pression le premier jour devant mes écrans avec près de 200 millions d’euros à gérer.»
Très concerné par les problématiques liées à son pays, le quadragénaire quitte ses fonctions à la Société des Bains de mer pour s’impliquer politiquement pour son pays. En 2008, Stéphan Bruno devient conseiller du Président du Conseil National, en charge des affaires économiques et financières. Un an plus tard, il devient secrétaire général du groupe prospective Monaco 2029. Une parenthèse concluante qui lui a permis d’appréhender, avec encore plus de précisions, les problématiques économiques et financières du pays. «J’ai travaillé sur des dossiers importants et transversaux. Professionnellement parlant, c’était sti-mulant. Personnellement aussi. » Cette nouvelle expérience, l’homme va très vite la mettre au service de l’administration. Un nouveau choix de carrière logique pour lui et un atout indéniable pour l’administration monégasque.

L’administration comme suite logique

Les compétences de Stéphan Bruno, d’abord au sein de la SBM, puis en tant que conseiller technique en charge des affaires économiques et financières, lui ont permis d’intégrer, en 2011, l’administration gou-vernementale en devenant conseiller technique du Ministre d’État, en charge de la modernisation de l’administration. Si le défi est important, son envie l’est tout autant. «J’ai souhaité mettre à profit mon expé-rience acquise tout au long de ces années. Pour moi, il était primordial d’introduire la notion de client dans l’administration afin d’améliorer la qualité de service. » Pour y arriver, le conseiller est notamment responsable du projet MOSAR (Modernisation du service public pour une administration responsable), de la mise en œuvre du Plan Accueil usager et de la création du label Monaco Welcome. Des projets qui sont aujourd’hui tous reconnus pour leur efficacité. Stéphan Bruno continue son parcours et quelques années plus tard, en 2006, il est nommé directeur de l’administration numérique (aujourd’hui connut sous le nom de la direction des services numé-riques). A la demande de Serge Telle, il est nommé Directeur des ressources humaines en 2018. «Pendant cette période, j’ai mis en place une stratégie de développement et de gestion des ressources humaines. Elle était notamment axée sur le développement des compétences et la qualité de vie au travail, enjeux essentiels dans un contexte de transformation. En collaboration avec Monaco Digital nous avons initié la création d’un campus dédié à la formation et l’accompagnement au changement en lien avec la transition numérique. J’ai pris beaucoup de plaisir en menant ces projets essentiellement centrés sur l’humain. »
Après quatre années à la direction des ressources humaines, le Conseil-ler de Gouvernement — Ministre des Fi-nances et de l’Éco-nomie, Jean Castel-lini sollicite Stéphan Bruno et ce dernier prend la direction de l’Expansion éco-nomique en février 2022. Un nouveau rôle important avec

des projets cruciaux
pour la Principauté.
«Il y avait des axes d’amélioration sur lesquels il fallait travailler rapi-dement. Je pense notamment au travail de conformité et de contrôle lié aux enjeux de lutte anti-blanchiment et financement du terrorisme. Je pense également au processus d’amélioration continue de la qua-lité du service aux acteurs économiques aussi bien de la cadre de la création d’activité que pour leur développement ».
Également Administrateur Délégué de Monaco Boost, la pépinière d’entreprises dédiée aux monégasques et aux conjoints, il est à l’écoute des jeunes entrepreneurs locaux et propose un accompagnement sur mesure pour ces acteurs essentiels au dynamisme économique de la Principauté.
Afin d’incarner ces changements et la nouvelle dynamique il a initié une réorganisation de la direction qui s’est traduite récemment par la création de la Direction du Développement Economique. Dans le cadre de cette réorganisation, le MONACO BUSINESS OFFICE nouveau pôle regroupant l’ensemble des missions orientées entreprises et commerces a été créé. Cette entité constituera un atout en matière de visibilité et d’attractivité afin de proposer un accompagnement dédié aux nouveaux entrepreneurs et aux entreprises installées.
Depuis le début de sa carrière, Stéphan Bruno ne cesse de se remettre en question afin d’accomplir les missions qui s’offrent à lui. Nul doute que cette fois-ci encore, l’homme saura réutiliser la même recette avec la détermination qui le caractérise.

Kevin RACLE

AUTRES ARTICLES

Une extension majeure par Virbac sur le site précédemment occupé par Primagaz jusqu’en 2021 dans la ZI de Carros a été annoncé dans les pages de Nice-Matin. Le groupe …