1. Accueil
  2. /
  3. Economy
  4. /
  5. Le tourisme en Principauté

tourisme-en-principaute-monaco

Le tourisme en Principauté

L’année 2020 a été marquée par la crise sanitaire et les mesures qu’elle a engendrées (confinement, restrictions de déplacement à l’échelle mondiale etc.). L’ensemble des secteurs économiques ont été impactés et notamment l’industrie du tourisme. Fortement touché par cette crise, le secteur a vu son activité s’effondrer dès le premier semestre 2020. Deux ans plus tard, les indicateurs touristiques sont à la hausse même s’ils restent largement inférieurs par rapport à la même période en 2019.

2021 : UNE ANNÉE DE REPRISE POUR LE TOURISME EN PRINCIPAUTÉ

À la fin de l’année 2021, les indicateurs de l’hôtellerie sont tous orientés à la hausse mais restent nettement en deçà de leurs niveaux de 2019. Les arrivées personnes ont augmenté de près de 28 %, passant de 172 038 à 220 053. La durée moyenne de séjour est également en hausse de 9,2 %, entraînant une forte progression du nombre de chambres occupées (+44,1 %) et ainsi l’accroissement du taux d’occupation (+13 %).
La reprise de l’activité touristique s’est manifestée par l’augmentation du taux d’occupation (41,6 % en 2021 contre 28,5 % en 2020). Cependant, ce dernier demeure largement inférieur à l’avant-crise (65,9 % en 2019), restant ainsi toujours très affaibli par la situation sanitaire et ses impacts.

Chaque année, la période estivale marque la hausse du taux d’occupation avec le retour des vacanciers. 2021 ne fait pas office d’exception. Au niveau mensuel, et depuis le début de l’année, le taux d’occupation a progressé par rapport à l’année précédente. Les deux semestres se distinguent : alors que le premier reste très en deçà des niveaux observés en 2019, le second est largement supérieur à 2020 et se rapproche de celui de 2019.

Quelle que soit la catégorie d’hôtel, le taux d’occupation en 2019 était élevé, se situant entre 58,8 % (hébergements 5 étoiles) et 70,8 % (2 et 3 étoiles). En 2020, il s’est effondré avec un maximum qui n’atteignait pas les 30,0 % (hébergements 4 étoiles). En 2021, le taux d’occupation augmente par rapport à la même période en 2020 avec un pic pour les hébergements de 2 et 3 étoiles (45,8 %) suivi des 5 étoiles (44,3%) et des 4 étoiles (39,0 %). Bien que les 2 et 3 étoiles aient mieux résisté cette année, ils ne représentent que 19,0 % de l’offre totale en chambres alors que les 4 étoiles regroupent plus de la moitié de l’offre du secteur hôtelier (56,8 %).


LA BONNE TENDANCE DES INDICATEURS HÔTELIERS AU PREMIER TRIMESTRE 2022

Les indicateurs du tourisme sont en croissance ce trimestre. Le nombre d’arrivées personnes augmente (+1 666), de même que la durée moyenne de séjour qui passe de 2,1 à 3,7 jours. Le nombre de chambres occupées est donc en hausse de 34 668 nuitées par rapport à l’année précédente. Ainsi, le taux d’occupation passe à 35 % ce trimestre. Cependant, c’est moins qu’en 2020 et 2019 à la même période (respectivement 38,2 % et 52,3 %).
Tandis que les arrivées hors UE ont bondi de 178 % suite à la reprise des vols internationaux et la fin des restrictions mondiales pour voya-ger, la part des touristes européens a quant à elle diminué (-14,5 %).

Le taux d’occupation mensuel est de près de 30 % en janvier et février et atteint 45 % en mars, soit le triple par rapport à la même période en 2021.

AUTRES ARTICLES

Une extension majeure par Virbac sur le site précédemment occupé par Primagaz jusqu’en 2021 dans la ZI de Carros a été annoncé dans les pages de Nice-Matin. Le groupe …