1. Accueil
  2. /
  3. Zoom
  4. /
  5. GRIMALDI FORUM : L’événementiel…

Photo du Grimaldi Forum

GRIMALDI FORUM : L’événementiel continuera d’exister

Pour Sylvie Biancheri, directrice générale du Grimaldi Forum, est optimiste sur l’avenir du tourisme d’affaires à Monaco. Pour le vaisseau amiral des congrès monégasques, « le phygital est un nouveau moyen de faire rayonner davantage un événement en présentiel et de capter pour les organisateurs des sources complémentaires de business. »

Comment ont évolué selon vous l’événementiel et le tourisme d’affaires monégasque depuis 20/30 ans ?

Comme dans le reste du monde, l’événementiel et le tourisme d’affaires ont connu à Monaco une très forte croissance au cours des dernières décennies. S.A.S. le Prince Rainier III avait anticipé cette expansion, en décidant il y a 30 ans de la construction du Grimaldi Forum Monaco, dont l’une des missions a été dès le départ de positionner la Principauté comme une destination internationale d’affaires. Depuis son inauguration en 2000, notre centre de congrès et de culture a toujours été en plein essor, à deux exceptions près : celle de la crise financière de 2008 et celle de la crise actuelle liée à la pandémie de Covid 19. Juste avant, en 2019, nous avions même réalisé le plus haut chiffre d’affaires de notre histoire, après 5 années de croissance constante. C’est dans ce contexte favorable que S.A.S. le Prince Albert II a autorisé le principe de l’extension de notre bâtiment dans le projet d’extension en mer de la Principauté en 2025. 

L’événementiel a beaucoup souffert avec la crise du Covid. Ce secteur a subi sa pire crise depuis des décennies car privé de ce qui fait sa force : la rencontre physique. Quel enseignement en tirez-vous pour demain ?

Chaque période de crise apporte ses leçons. La flexibilité, la modularité, l’adaptabilité, qui étaient déjà des caractéristiques intrinsèques à notre management, ont été nos maître-mots depuis le début de cette crise, tout comme l’innovation. Nous avons mis tout en œuvre pour satisfaire les attentes de nos clients, que ce soit en termes d’annulation ou de reports d’événements et, pendant le confinement, nos équipes ont développé nos offres événementielles 100% digitale et hybride, que nous avons officialisées dès la fin de l’été 2020. Nous étions alors parmi les pionniers du secteur. L’offre d’événements hybrides fait d’ailleurs désormais partie du catalogue de nos services. 

Vous avez réussi le tour de force d’organiser certaines manifestations à gros public comme le salon anti-âge. L’événementiel tel qu’on le connaît continuera d’exister dans les prochaines années ?

Grâce à la volonté des autorités monégasques, nous avons même repris l’événementiel dès septembre 2020, dans des formats plus limités, avec des publics essentiellement français, mais nous étions alors les seuls, probablement au monde, à maintenir une activité.  AMWC (Aesthetic & Anti-Aging World Congress) signe en revanche la reprise avec un grand nombre de participants (6 000), et nous enchaînons, entre septembre et novembre, six événements professionnels internationaux, preuve que l’événementiel que nous connaissons ne peut être remplacé, à condition que les congressistes puissent voyager ! Nous avons besoin de rencontres et de contacts physiques, nous avons besoin d’échanges réels, parfois pour appréhender véritablement des produits, comme c’est le cas sur les salons professionnels. Il est clair que l’événementiel continuera d’exister, je ne crois pas au 100% digital, en revanche je crois que le phygital est un nouveau moyen de faire rayonner davantage un événement en présentiel et de capter pour les organisateurs des sources complémentaires de business.

Quelles autres tendances pressentez-vous pour l’événementiel d’ici 2050 ? Un événementiel responsable ? Et pour le tourisme d’affaires ?

L’événementiel et le tourisme d’affaires qu’il englobe ont un bel avenir en Principauté ! Cela ne fait pas de doute tant les atouts de notre Place correspondent de plus en plus aux principaux critères des professionnels du MICE (Meetings, Incentive, Conferences et Exhibitions / Events). La destination Monaco est de qualité. Elle est facilement accessible, grâce à l’aéroport de Nice qui a connu un très fort développement. Elle est compétitive, cosmopolite et offre un haut niveau de sécurité, y compris sanitaire. L’unité de lieu que Monaco propose aux congressistes, qui peuvent s’y déplacer rapidement et sans contraintes, à pied ou en transports en commun, est aussi une réelle valeur ajoutée dans le cadre d’un événement. Enfin, et surtout, le secteur doit être toujours plus responsable, et les politiques environnementales de notre pays vont dans le sens du choix d’une destination compatible dans ce domaine. Certifié ISO 14001 depuis 2008, le Grimaldi Forum a développé un système de management environnemental performant, accompagnant également depuis plusieurs années ses clients dans l’organisation de manifestations toujours plus respectueuses de l’environnement et en leur proposant des solutions concrètes (matériaux recyclables, stands green, tri optimisé…). Cet engagement est devenu un vecteur de décision important pour la majorité de nos clients. 

Je suis donc tout à fait optimiste en regardant l’avenir, alors que nous préparons l’extension de notre bâtiment, avec près de 6 000m² supplémentaires qui vont nous permettre d’accueillir des événements de plus grande envergure, mais aussi de combiner davantage de manifestations simultanément. Cette opportunité unique est un véritable atout pour soutenir l’attractivité de la destination à l’international. Espérons qu’elle s’accompagnera de nouvelles solutions d’hébérgement !

 

Milena RADOMAN

AUTRES ARTICLES

Depuis la mise en place de la signature électronique en Principauté, le Monaco Economic Board a déployé la dématérialisation de son service de formalités internationales. « Le Monaco Economic Board, …