1. Accueil
  2. /
  3. Portrait
  4. /
  5. MMA : « Nous avons pour…

Pierre Briere - Agence MMA Monaco

MMA : « Nous avons pour mission de protéger les gens »

Depuis plus de 25 ans, Pierre Brière est implanté en Principauté. L’agent général MMA assure de nombreuses forces vives de la place.

Pierre Brière connaît parfaitement le marché de l’assurance monégasque. Et pour cause. Dans la lignée d’une carrière chez MMA en tant qu’Inspecteur IARD1 puis Directeur commercial et marketing en Espagne durant cinq années, l’Agent général de MMA Monaco est implanté en Principauté depuis 1996. Le marché monégasque a ses spécificités, concernant notamment les taxes perçues sur les contrats d’assurance, les garanties, la contractualisation des risques liés au travail, les taux des contrats complémentaires santé. « Par exemple, le remboursement des caisses sociales est plus élevé que l’assurance maladie française ; les accidents du travail ne dépendant pas de la sécurité sociale comme en France, l’employeur les assure auprès d’une assurance privée », liste Pierre Brière. Avant d’ajouter : « La sinistralité est bien meilleure à Monaco qu’en France avec moins de vols et de sinistres sur les commerces. Les principaux sinistres concernent des immeubles vieillissants où les canalisations sont défectueuses… »

« C’est un très beau métier »
L’assureur plaide les atouts de sa profession. « C’est un très beau métier. Nous avons pour mission de protéger les gens, aussi bien les personnes physiques que les commerçants et les entreprises. C’est lors de sinistres importants que les gens se rendent compte de l’importance de notre activité. Je sais bien que l’assurance parait toujours trop chère jusqu’à l’arrivée d’un sinistre ! », estime l’assureur selon qui le devoir de bien informer ses clients est primordial : « Les accidents ne concernent pas que les autres. Moi-même, lorsque j’ai eu un grave accident de ski, j’ai apprécié d’avoir souscrit une garantie des accidents de la vie. »

40% de commerces et entreprises
A côté des contrats pour particuliers (60% comprenant les assurances-vie), environ 40% du portefeuille clients de MMA Monaco est composé de commerces et entreprises. Logique : MMA est le deuxième assureur français pour les entreprises en 2022… « Nous assurons les entrepreneurs pour les risques classiques mais nous les engageons aussi à bien envisager tous les cas de figure. Il est en effet préférable de souscrire la protection juridique ou la responsabilité civile du mandataire ; souvent les chefs d’entreprise n’y pensent pas. Il s’agit pourtant de garanties indispensables en cas de litige avec un fournisseur, un client ou même un salarié », rappelle Pierre Brière qui met également en garde contre le risque cyber. L’Agent général est conscient que le poste assurance peut constituer un poste de dépense important pour une entreprise surtout si l’on ajoute l’assurance collective, la santé et parfois la prévoyance… « Il y a toujours des solutions pour équilibrer son budget et être bien couvert… Notre rôle, en tant qu’assureur est de sensibiliser les entrepreneurs aux risques en leur proposant des produits performants notamment pour tout ce qui concerne la perte d’exploitation au meilleur tarif possible. »

Mon souhait :
« Que chaque entreprise, commerçant ou particulier s’assure à Monaco et pas en France. Effectivement, il faut savoir apporter sa contribution à l’économie monégasque, et d’une certaine façon rendre logiquement ce que la Principauté apporte à chacun. »


Statut d’indépendant
A titre personnel, Pierre Brière connaît les réflexes des entrepreneurs. Être Agent général, c’est être une profession libérale et avoir un statut d’indépendant qui ressemble un peu à un statut de franchisé… « Depuis mon arrivée en principauté, j’ai développé mon chiffre d’affaires, avec un portefeuille de clients fidèles à Monaco. Ma philosophie est d’offrir du service. Le b.a.-ba selon moi, c’est d’écouter attentivement les attentes des clients, être réactif et nous déplacer si besoin, sinon nous n’aurions aucune plus-value par rapport à l’assurance sur Internet par exemple… » Pierre Brière sait qu’il bénéficie aussi de la solidité financière de MMA, fer de lance du groupe COVEA qui comprend également MAAF et GMF. « Le fait d’avoir une telle solvabilité permet d’offrir des placements compétitifs pour tonifier une épargne ou bâtir sa retraite. » L’assureur est l’un des représentants des 1 200 agents généraux auprès de l’assemblée générale de MMA. « On vote les changements au sein de notre Groupe mutualiste et on peut poser des questions aux grands patrons de MMA. » Durant la crise du Covid, Pierre Brière avait, par exemple, sollicité des aides spéciales pour les entrepreneurs.

AUTRES ARTICLES

La 111ème édition du Tour de France se démarque par deux modifications exceptionnelles. Tout d’abord le départ sera anticipé au 29 juin 2024 par rapport au calendrier habituel, en …