1. Accueil
  2. /
  3. Economy
  4. /
  5. GORDON S. BLAIR –…

Gordon S.Blair - Principauté de Monaco

GORDON S. BLAIR – Xavier de Sarrau : « la volonté d’accompagner les efforts du Gouvernement »

Managing Partner du cabinet de conseil juridique fiscal Gordon S. Blair, Xavier de Sarrau
explique les raisons de l’octroi d’une prime de3 000 € à l’ensemble de ses collaborateurs. Une initiative inédite, mais qui a du sens selon lui.


En quoi consiste cette prime inflation que Gordon S. Blair a mise en place ?

Gordon S. Blair est un acteur important et historique dans la Principauté, puisque le cabinet a été créé dans les années 50. Depuis nos débuts, nous avons accompagné les personnes qui souhaitaient s’implanter dans la région. Il y a quelques mois, le Ministre d’État, S.E. M. Pierre Dartout, a encouragé les entreprises privées à faire un effort afin d’atténuer les effets négatifs de la hausse du coût de la vie. En tant qu’acteur majeur de la place, nous avons souhaité faire un geste envers nos collaborateurs. Par ailleurs, nous souhaitons être exemplaires à l’égard de la Principauté. Nous avons réfléchi à la meilleure solution pour suivre les recommandations et les souhaits exprimés par le Gouvernement. C’est ainsi que nous avons pris la décision de verser une prime de 3 000 € à chacun des membres de notre personnel afin de faire face à la hausse imprévisible du coût de la vie.


De quel constat découle-t-elle ?

Tout le monde a été, et est encore impacté par l’accélération de l’inflation. Peu importe son statut. Que ce soit les prix de l’essence, de l’alimentation, de l’électricité, tous les principaux postes de dépenses ont augmenté. C’est pourquoi nous avons souhaité aider nos collabo-rateurs en offrant cette prime. La même somme a été versée à tout le monde, sans faire de distinction entre les postes ou l’ancienneté.


À qui s’adresse-t-elle ?

Aujourd’hui, Gordon S. Blair compte une soixantaine de collaborateurs. Tout le monde y a eu droit. De la réceptionniste au collaborateur senior.


Y a-t-il des conditions d’attribution spécifiques ?
Aucune. Tout le monde crée de la valeur. Tout le monde contribue à la bonne marche du cabinet. Il n’y a pas de différence.
Si Gordon S. Blair est prospère et continue de se développer, c’est grâce au travail de toute notre équipe. Nous avons également fait le choix de ne pas faire de prorata pour les personnes arrivées en cours d’année. Peu importe la date à laquelle il ou elle a intégré le cabinet, il ou elle a touché la même somme. Nous n’avons pas voulu faire de différence et nous avons souhaité mobiliser l’ensemble du personnel autour de cette démarche solidaire.


C’est un gros effort de la part du cabinet.
Effectivement, oui. 3 000 € multipliés par 60 collaborateurs, cela représente un coût important pour nous. Il faut d’ailleurs ajouter à cela les charges sociales… Mais encore une fois, c’est la reconnaissance de l’apport de chacun au développement de notre cabinet. Comme j’ai déjà souligné, nous avons pris cette décision parce que nous souhaitons être des « citoyens » exemplaires. Nos métiers sont des métiers dans lesquels la dimension humaine est très importante (ce que les Anglo-saxons appellent un « people business ») et ce sont tous les membres de notre cabinet qui sont créateurs de valeur. Nous voulons qu’ils soient motivés et aient envie de travailler pour Gordon S. Blair. Nous avons toujours été dans cette dynamique et si le cabinet est en continuelle croissance et a une forte attractivité, c’est aussi grâce à cette vision.
Cette prime est une forme de reconnaissance importante, et nous voulons ainsi encourager et remercier chaque personne pour le travail effectué au quotidien.


D’autres actions de ce type sont-elles à l’étude ?
Nous avons toujours privilégié le bien-être des personnes qui travaillent avec nous. Par exemple, durant la crise du covid, nous avions proposé de mettre à disposition, de ceux qui habitaient loin et qui ne pouvaient pas se déplacer, des voitures.
Actuellement, la France fait face à une période de grève importante. La plupart des collaborateurs habitent à Nice et dans les communes limitrophes. Nous sommes très compréhensifs vis-à-vis des difficul-tés en découlant, notamment en ce qui concerne les transports et le temps que cela peut représenter. Chaque personne peut arranger son temps de travail comme il le souhaite. Certains peuvent également exceptionnellement télétravailler. Nous sommes à l’écoute des besoins de chacun. Nous accordons beaucoup d’importance à la dimension humaine. Je pense que cela permet de pérenniser l’entreprise. Cette notion de bien-être au travail est primordiale pour nous.

Propos recueillis par Kévin Racle

AUTRES ARTICLES

Agents immobiliers, banquiers, assureurs, MFO, bijoutiers ou casinos… Tous les professionnels assujettis à la loi anti-blanchiment sont tenus de connaître les risques liés à leur activité et à leur …